François nous écrit…

Le pape François écrit aux consacrées

François écrit aux consacrés

Je vous écris comme votre frère, consacré à Dieu comme vous…. qu’est-ce que j’attends en particulier de cette Année de grâce de la vie consacrée ?

J’attends que « vous réveilliez le monde », parce que la note qui caractérise la vie consacrée est la prophétie…

Le prophète reçoit de Dieu la capacité de scruter l’histoire dans laquelle il vit, et d’interpréter les événements : il est comme une sentinelle qui veille durant la nuit et sait quand arrive l’aurore (Is 21,11-12). Il connait Dieu et il connait les hommes et les femmes, ses frères et soeurs. Il est capable de discernement et aussi de dénoncer le mal du péché et les injustices, parce qu’il est libre ; il ne doit répondre à d’autre maître que Dieu, il n’a pas d’autres intérêts que ceux de Dieu. Le prophète se tient habituellement du côté des pauvres et des sans défense, parce que Dieu lui-même est de leur côté.

Lire la suite

3 comments

  • Comment ne pas être touchée par les mots du pape : il a l’art de nous réveiller !
    Il nous remet au centre de notre vocation :  » Passion de Dieu – passion des hommes »
    Allons, n’ayons pas peur…Sortons !

  • Je lis les première pages de la Lettre du pape aux consacrés: impossible de passer à côté de quelques formules qui sont sa marque et me percutent!
    L’Evangile est-il « vraiment le vadémécum pour notre vie de chaque jour et les choix que nous avons à faire? »
    « Jésus est-il vraiment notre premier et unique amour? »
    « Vivez la mystique de la rencontre »……..
    « Regardez vers l’avenir où l’Esprit vous envoie pour faire encore avec vous de grandes choses! »

  • Le Pape nous écrit ? Permettez que je ne sois pas d’accord ! Il faut dire: le pape m‘a écrit : c’est cela que je retiens. Celui qui dit qu’il écrit comme votre frère, consacré à Dieu comme vous, je le ressens tellement proche… Et ce qu’il me dit me touche si profondément que je ne peux penser qu’une chose : c’est à moi personnellement qu’il s’adresse. Disons que cela dynamise.